First Impact

• Welcome in a new world •
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?! [PV Toad]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kim Kagan
FUYARDE | Mais fichez-moi la paiiiiiix !
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 27/04/2012
Age : 20

Carte d'Identité
Âge: 19 ans
Vie&Relations:
Couleur : DarkRed

MessageSujet: Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?! [PV Toad]   Jeu 17 Mai - 3:40


    Pourquoi pas, après tout ? Je ne risquais pas grand-chose. Si ? Si, bien sûr que je risquais gros. Mais il fallait bien que je mange et que je me change. Si j’arrivais à me déguiser suffisamment, personne ne me remarquerait. Bien sûr, je devrais me faire discrète, mais c’était possible. Non ?

    J’hésitais. Et finalement, me décidai. J’irais à GreenStone. C’était dangereux, mais après avoir pesé le pour et le contre… Je me débarbouillai donc correctement, pour ressembler à quelque chose et ainsi me faire plus discrète, et prit la direction de la cité terrestre. Baissant la tête, marchant à petit pas, m’efforçant de faire comme tout le monde et me fondre dans la masse, j’approchai. J’eus les bruits avant la vue. Je grimaçai. Et pourtant, il allait falloir que j’aille en plein centre de la cité… C’était là que se rassemblaient la plupart des commerçants. Comme le lieu était toujours bondé, il ne serait pas difficile de ne pas se faire remarquer.

    J’avais raison. Je n’avais presque plus la place de passer entre tout les gens qui circulaient. J’étais perpétuellement aux aguets, et je détestais ça. Bien sûr, j’avais l’habitude. Mais ce n’est pas une raison. Une fois mes emplettes accomplies – avec de l’argent liquide, évidemment… même si la plupart du temps, je n’utilisai même pas d’argent… si vous voyez ce que je veux dire. Ce n’était pas forcément le meilleur moyen pour être discrète, mais je l’étais suffisamment et jusque là, personne n’avait rien remarqué.

    Bip, bip, bip. Alarme intérieure. Ma tête se tourna rapidement vers un recoin d’une ruelle. Merde. Ce n’était pas eux, mais leurs sbires. Pas à ma recherche précisément, mais sûrement dans une de leur ronde. Merde, merde, merde. Je me dirigeai donc, le cœur battant à tout rompre, vers l’endroit clos le plus proche. Une serre. Soit. Dès que je fus entrée, des arômes de nombreuses plantes aromatiques me prirent au nez, qui se plissa instinctivement. Plus l’habitude d’autant d’odeurs… Je regardai derrière moi. La verrière était transparente, je les vis. Eux, par contre, ne m’avaient pas vu. Je poussai un soupir de soulagement très audible, me fichant pour le moment de savoir si j’étais seule ou non. L’important était que je les ais semés. Pour le moment.
Spoiler:
 



Merci à Lilice pour le vava qui pète les n'oeils *w*

Thank au champi *w*:
 


Dernière édition par Kim Kagan le Lun 9 Juil - 2:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tadase A. Kazumi

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 18

Carte d'Identité
Âge: 18 Ans
Vie&Relations:
Couleur : DarkCyan

MessageSujet: Re: Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?! [PV Toad]   Dim 20 Mai - 4:52

Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?!

Kim & Tadase

"Enregistrement du dossier piraté terminer."

"Bon travail Astro, fait une pause."

Tadase était entrain de pirater un dossier qui refusait de s’ouvrir, un des chercheurs avait oublié le code, assez idiot, mais assez rare aussi. Ils ont dû alors faire appel à la jeune Diixis pour exploser le code du dossier verrouiller, c’était on peut dire un des dossier les plus important qu’ils n’avaient pas encore confier l’Androïde. Tadase fit comme d’habitude des manipulations de plus en plus rapide sur le clavier et déverrouilla le dossier en l’enregistrant. Le dossier était assez gros, elle mit un certain temps pour le stoker. Quand elle eut fini de tout enregistrer, les chercheurs accordèrent une petite pause à Tadase. La jeune Diixis en profita alors pour sortir un peu prendre l’air, elle n’était pas sortie depuis un petit moment, on lui avait donné beaucoup de travail et elle n’avait presque eut aucun temps pour elle. Mais bizarrement, cela ne lui dérangeait pas, au contraire. Tadase avait voulu prendre l’air dans la cité terrestre, elle passa par la place verte. Le jeune Androïde les habitants acheter leurs courses au marché, d’autres partaient dans les boutiques et certains étaient entrain de manger dans les restaurants. Tadase fut un peu prise d’admiration par tout ce monde, mais sans en être fasciner. La race humaine ne l’intéressait que très peu et ce a quoi elle voulait maintenant s’intéresser, c’était les autres Androïdes, pas forcément des Diixis comme elle, mais d’autres espèces d’Androïdes. La jeune Diixis se retrouva dans une serre, il y avait beaucoup de plantes aromatiques cultiver dans cet endroit. Parmi toutes ces plantes, Tadase aperçu une jeune femme un peu plus loin, elle possédait de magnifiques cheveux long roux et de beaux yeux bleus. Tadase approcha d’elle doucement et lui déclara :

"Tu sembles essouffler, ça va aller ?"

La jeune femme avait l’air à bout de souffle, peut-être avait-elle couru pour tenter de fuir quelque chose ou quelqu’un. Une chose était sûr, elle ne pouvait pas s’être fatiguer sans n’avoir rien fait.

Spoiler:
 








Dernière édition par Tadase A. Kazumi le Sam 27 Oct - 6:12, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinomoon.forum-canada.net/
Kim Kagan
FUYARDE | Mais fichez-moi la paiiiiiix !
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 27/04/2012
Age : 20

Carte d'Identité
Âge: 19 ans
Vie&Relations:
Couleur : DarkRed

MessageSujet: Re: Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?! [PV Toad]   Mer 23 Mai - 1:55

    Bonjour, je suis une cruche totale, et vous ? J'avais négligé les bases principales de sécurité, je m'étais surestimée et n'avais pensée qu'a fuir la cause principale de danger. Ce que j'avais oublié, c'est que j'étais en ville, et que du coup le danger pouvait venir de différents endroits. Si je voulais vraiment réussir à me fondre dans la masse et à survivre en étant libre, il allait falloir que je fasse bien mieux que ça.

    "Tu sembles essouffler, ça va aller ?"

    Je me tournai lentement, très lentement, vers la source de la voix, et l'observai pour déterminer si elle représentait une menace, et dans quelle « classe » j’allais la ranger. Soit l'une, soit l'autre. Tout le monde y passait. Tout ce que je croisais, je les rangeais dans deux différentes catégories, dont moi seule connaissait les critères. Fille d'environ 18 ans, taille moyenne, longs cheveux bleus, yeux bleus également... Pas vraiment le type qui passe inaperçue, mais suffisamment pour se fondre dans la masse quand même. Je laissai passer quelques secondes, autant pour reprendre mon souffle que pour l'analyser correctement. Une fois calmée, je ne répondis pas tout de suite. Bon, ce n'était pas très poli, je sais, mais je ne suis pas réputée pour ça. Je me contentai d'avancer doucement vers la verrière, qui donnait sur la rue. Je ne les voyais plus, ce qui ne voulait pas dire qu’ils étaient partis. Je connaissais leur manière. Je savais qu’ils aimaient bien laisser planer le doute et attaquer au pire moment. Parano, moi ? Bien sûr. Vous ne le seriez pas si toute une bande de psychopathe vous poursuit ? Je me retournai ensuite vers l’inconnue qui m’avait abordée, et hochai simplement la tête. Discret et efficace. J’ignorai si c’était une humaine ou une Androïde, et n’avait pas envie de le savoir. Pour le moment, j’avais juste envie de savoir qu’elle était inoffensive et que j’avais semé les autres tarés.

    Merde. Soit j’avais vraiment la poisse, soit je les attirais, c’était pas possible autrement. J’optai pour la première solution : c’était plus simple de les semer quand on a pas de chance que quand on les attire. Bref, les voilà. Ils sont entrés dans la serre, alors que je suis presque certaine qu’ils ne m’avaient pas vue. Pourquoi j’en suis certaine ? Parce qu’ils ne paraissaient pas être à l’affut. Ils parlaient de choses inoffensives. A moins que ce ne soit encore une de leur technique… Bon, cette fois, j’étais vraiment parano. Je tournai la tête dans tous les coins pour déterminer où je pouvais me cacher. A part des plantes, il n’y avait rien. Les plantes… Je plongeai dedans et me fondis parmi le thym, le romarin, le persil et autres plantes aromatiques dont je ne connaissais pas le nom. J’espérai qu’on ne me voyait pas, et je n’avais aucun moyen de le savoir. Ils se rapprochaient en bavardant, admirant les plantes, je ne pouvais plus rien faire d’autre. L’autre fille aux cheveux bleus était juste en face de moi, m’avais vue me cacher. Si elle parlait, j’étais dans la merde. Je posai un doigt contre ma bouche pour lui faire signe de se taire, mes yeux électrique fixés sur les siens. Pour faire bonne mesure, pour qu'elle comprenne que je ne plaisantais pas, je me passai lentement le doigt contre la gorge.



Merci à Lilice pour le vava qui pète les n'oeils *w*

Thank au champi *w*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tadase A. Kazumi

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 18

Carte d'Identité
Âge: 18 Ans
Vie&Relations:
Couleur : DarkCyan

MessageSujet: Re: Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?! [PV Toad]   Mer 30 Mai - 9:05

Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?!

Kim & Tadase

Quand Tadase demanda à la jeune femme si il allait bien, cette dernière se retourna lentement vers elle, puis avança vers la verrière qui donnait sur une rue. Elle semblait vouloir fuir quelque chose, mais quoi ? Tadase l’observa sans aucune parole en se demandant se qu’il pouvait bien se passer dans sa tête, la jeune femme se retourna ensuite vers l’Androïde et hocha simplement la tête. Soudain, des humains entrèrent dans la serre et sans comprendre pourquoi, Tadase voyait la jeune fille en panique. Elle cherchait alors un moyen de se cacher d’eux, ce qui voulait forcément que ces gens étaient des scientifique ou un truc comme cela et que la jeune femme était forcément une Androïde, mais qu’elle genre ? Tadase ne le savait pas. La jeune femme se cacha finalement dans les végétaux présents dans la serre, les humains s’approchaient tout en bavardant, il n’avait sûrement pas la jeune femme. Tadase qui ne comprenait pas vraiment se qui se passait, regarda la jeune femme de façon discrète, elle avait compris qu’ils étaient là pour elle et n’étant pas une balance, il fallait être discrète, dû moins tant qu’elle ne connaît pas le pourquoi du comment. La jeune femme fit plusieurs signes à la jeune Diixis, elle mit son doigt sur la bouche pour lui dire de se taire, ses yeux étrangement électriques fixaient les siens et elle passa lentement son doigt sur sa gorge. A cet instant, la jeune Diixis comprit automatiquement qu’elle ne devait en aucun cas éveiller les soupçons. Les humains vinrent vers elle et sans se demander qui elle était, ils l’abordèrent de façon désagréable.

"Et toi ?! Est-ce qu’une jeune femme d’un peu prés ton âge est passer par là ?"

Sur ces paroles, Tadase avait des envie de leur apprendre comment parler aux jeunes femmes qui leurs est inconnue, mais ce n’était pas le moment de faire cela. La jeune Diixis croisa ses bras derrière son dos, elle n’était plus face à la jeune femme et si elle devait l’avertir de quelque chose, cela devait être avec les gestes et non la parole. Tadase avait presque oublié la question qu’on lui avait posé, un peu normal, car elle avait activé son casque au moment où ils l’avaient abordés. Mais un petit problème, ils étaient un peu trop près du secteur où la jeune femme était cachée. La jeune fille aux cheveux bleus reporta son attention sur les humains et leurs déclara de manière calme et légèrement froide.

"Je ne crois pas non, je n’ai vu personne." Puis en pointant du doigt vers une rue un peu sombre, elle leur dit : "Vous devriez peut être regarder là-bas si vous chercher quelqu’un."

Tadase remit son bras derrière son dos et signala à la jeune femme qui était encore cacher où ce dirigeait à présent les humains, elle semblait n’avoir éveiller aucuns soupçons, mais mieux fallait être très prudent avec les humains.





Dernière édition par Tadase A. Kazumi le Sam 27 Oct - 6:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinomoon.forum-canada.net/
Kim Kagan
FUYARDE | Mais fichez-moi la paiiiiiix !
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 27/04/2012
Age : 20

Carte d'Identité
Âge: 19 ans
Vie&Relations:
Couleur : DarkRed

MessageSujet: Re: Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?! [PV Toad]   Lun 18 Juin - 1:03

    C’est franchement désagréable, les plantes. Ça me donnait envie d’éternuer, avec tout ces machins qui m’entouraient. En plus, l’une d’entre elle me chatouillait très désagréablement la nuque. Rah ! Je dus me mordre la lèvre pour m’empêcher de bouger d’un poil, à un tel point que le gout du sang envahit ma bouche. Cela me permit de penser à autre chose que ces foutues plantes. Le gout métallique, pas forcément désagréable, la douleur… Je devais me concentrer sur ça. Non ! Je devais me concentrer sur la fille. Si elle me balançait, je la tuerais. C’était aussi simple que ça. Je ne supportais pas les balances. Je me ferais certainement choper, mais elle irait avant moi en enfer.

    Fort heureusement pour moi – et pour elle -, elle ne paraissait pas décidée à jouer la balance. Elle se plaça en face de moi, de telle sorte que je ne voyais plus que son dos. Haha. Quelle ironie. Une innocente Androïde tournait le dos à une Stigma, et une Stigma devait faire confiance à une Androïde pour se sortir du pétrin. Malgré ce que j’en pensais, si je m’en sortais, j’aurais une dette envers cette fille. Et cela ne me plaisait en aucun cas.

    "Je ne crois pas non, je n’ai vu personne. Vous devriez peut être regarder là-bas si vous chercher quelqu’un."

    Je m’autorisai un bref soupir, inaudible pour ceux à plus de dix centimètres de moi, et obligeai mes muscles tendus à l’extrême de se détendre un minimum. Elle était convaincante, et ces abrutis allaient très certainement tomber dans le panneau. Ces sbires ne sont pas réputés pour leur intelligence suprême, contrairement à leurs chefs, les vrais scientifiques. J’avais raison. Ils se contentèrent de reprendre leur discussion, cette fois pour savoir si les Stigmas méritaient qu’ils se salissent dans une ruelle sombre, et de s’en aller sans se poser de questions sur le fait qu’une fille les envoyait dans une direction alors qu’ils ne l’avaient jamais vue. Non mais quels crétins.

    Finalement, ils sortirent sans avoir regarder les plantes et allèrent vers la petite ruelle sans un regard en arrière. Parfois, ces gars-là me faisaient vraiment l’effet d’un troupeau de vaches qui ne se séparaient jamais et qui regardaient passer les trains. Jamais seuls et cons comme des balais. Je sortis la tête des plantes, couleur rousse dans tout ce vert, puis me jeta d’un pas agile et souple vers la verrière. Ils n’étaient plus en vus. Je me tournai finalement vers la jeune fille qui m’avait couverte. Sans un sourire, je la regardai dans les yeux et prononçai d’une voix neutre, ne laissant transparaitre aucune émotion :

    - Je crois que j’ai une dette envers toi. Merci.


    Puis j’ajoutai, consciente que je ne devrais pas faire ça :

    - Comment tu t’appelles ?



Merci à Lilice pour le vava qui pète les n'oeils *w*

Thank au champi *w*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tadase A. Kazumi

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 18

Carte d'Identité
Âge: 18 Ans
Vie&Relations:
Couleur : DarkCyan

MessageSujet: Re: Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?! [PV Toad]   Sam 30 Juin - 3:32

Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?!

Kim & Tadase

Les humains qui étaient à la recherche de la mystérieuse jeune femme aux cheveux roux, étaient tombés dans le panneau de Tadase. Ils repartirent sans se poser de question vers le chemin que la jeune Dixiis les avait proposés. Tadase savait que ces humains-là n’étaient pas plus futés qu’un poisson, mais pas à ce point, c’était à se demander s’ils avaient un cerveau. Visiblement non, ils ne se demandaient même pas si la jeune Dixiis mentait ou non. La mystérieuse jeune femme sortie sa tête des plantes et d’un pas très agile et très souple, elle se jeta vers la verrière. Les humains ne semblaient plus être à l’horizon, elle se tourna ensuite vers Tadase et sans aucun sourire, d’une voix neutre et droit dans les yeux, elle déclara :

- Je crois que j’ai une dette envers toi. Merci.

Sur ces mots, Tadase avait bien remarqué qu’elle n’était pas du genre social. N’ayant pas activé sa musique, la jeune Dixiis sentait la voix neutre et sans émotion de la jeune femme. Tadase lui répondit tout simplement par un mot assez connu tel que « de rien ». La jeune femme aux cheveux roux demanda ensuite le nom de la jeune Dixiis. Face à elle, les bras croisés sur sa poitrine et de manière calme comme à son habitude, la jeune Androïde lui répondit.

"Je m’appelle Tadase, mais tu peux aussi m’appeler Astro." Puis elle lui demanda :"Et toi, comment t’appelles-tu ?"

C’était une question plutôt basique, mais ce qui intriquait la jeune Androïde, était plutôt pourquoi ces humains la cherchaient. Tadase aurait très bien pu leur dit que la jeune femme était cacher derrière elle, mais elle ne l’a pas fait, car elle sentait bien que la jeune femme n’avait pas du tout envie de les voir et encore moins de repartir avec eux. Elle devait surement être en fuite, Tadase reporta son attention sur la jeune femme aux cheveux roux et lui déclara :

"Les humains ne se mettent pas à la recherche d’une personne sans raison. Pourquoi les fuyais-tu ?"

La jeune Dixiis se doutais bien que si la jeune femme aux cheveux roux cherchait à les évitait, c’était surement pour une raison précise, mais laquelle ?





Dernière édition par Tadase A. Kazumi le Sam 27 Oct - 6:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinomoon.forum-canada.net/
Kim Kagan
FUYARDE | Mais fichez-moi la paiiiiiix !
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 27/04/2012
Age : 20

Carte d'Identité
Âge: 19 ans
Vie&Relations:
Couleur : DarkRed

MessageSujet: Re: Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?! [PV Toad]   Lun 9 Juil - 5:00

    Pourquoi restais-je là ? Pourquoi ne m’en allais-je pas, alors que les larbins étaient partis ? Je n’avais plus aucune raison de rester dans cette serre. Ce n’était certainement pas pour les plantes que j’y étais entrée, de toute manière. Alors quelqu’un pouvait-il m’expliquer ce que je fichais encore là ? La curiosité. C’était mauvais, malsain même. Et dans mon cas, elle pouvait se révéler très dangereuse. Etais-je prête à risquer ma liberté pour discuter avec une fille ? Une fille qui m’a certainement sauvée, soit. Tout en me promettant que je ne resterais pas longtemps, j’écoutais la fille. Tadase, donc. Ou Astro ? Voilà un point que je ne comprenais pas vraiment. S’appelait-elle Tadase, ou Astro ? Bah. Finalement, qu’est ce que j’en avais à faire ? Qu’elle s’appelle l’une ou l’autre, je ne comptais pas lui envoyer de cartes postales…

    "Les humains ne se mettent pas à la recherche d’une personne sans raison. Pourquoi les fuyais-tu ?"

    Ses paroles me sortirent de mes pensées. Hein ? Pourquoi… ? Ah ! Ça y est, la phrase est montée au cerveau. La curiosité est un vilain défaut, ne le savait-elle donc pas ? Elle pouvait être dangereuse et même malsaine. Dans mon cas, ça avait tendance à se transformer en parano. Et ça, c’était pas vraiment bon. Je me forçais à respirer normalement, et surtout calmement. Cette fille ne me voulait pas de mal, elle voulait simplement savoir pourquoi elle avait dû me couvrir. C’était tout à fait naturel, et je me devais de répondre. Alooors. Que dire. « Ben, c’est simple, j’ai des implants dans le corps qui menacent de me faire exploser dès que je me met en colère, grâce à ces psychopathe de scientifiques qui veulent genre dominer le monde, je me suis enfuie en tuant l’une des leurs derrière moi, et maintenant ils ont rameuté tout le pays parce que c’est une véritable catastrophe pour eux. » Oh, oui. J’avais bien envie de lui raconter ça juste pour voir sa tête. Mais évidemment, je n’allais pas lui dire. Pas de cette manière, en tout cas.

    - Si je te dis que ce sont des scientifiques, la réponse te vient ? Non ? Et si je te dis que je ne suis plus une simple humaine à cause de ces psychopathes, là, la réponse te vient ? Avec ça, tu sais même qui et ce que je suis.

    De toute manière, je n’en dirais pas plus. Après tout, si j’avais une dette envers elle, je n’étais pas obligée de lui raconter tout. Elle tirerait ces propres déductions et ce serait tant mieux.

    - Ah oui, et je m’appelle Kimberly, mais je préfère Kim. A mon tour de te poser une question : tu es une Androïde, n’est ce pas ?

    Après tout, elle ne me paraissait pas être une simple humaine. Une « simple humaine » m’aurait tout simplement dénoncé, et puis basta. … … Bon. J’avoue que je me faisais peut-être de fausses idées sur les humains. J’étais la première à dire qu’il ne fallait pas mettre tout le monde dans le même sac, mais c’est vrai que je jugeais peut-être les humains un peu trop durement, à cause des scientifiques. Pour lesquelles je n’avais évidemment pas une très haute estime.

    Malgré tout, ils pouvaient être futés. Et, parano comme je l’étais, je retournais une nouvelle fois vers la vitre transparente. Extérieurement, je savais que je devais ressembler à un bloc de glace, mais ce geste trahissait une nouvelle fois qu’il n’en était rien. Mais il n’y avait rien. Personne de suspect. J’autorisais finalement mes muscles à se détendre, et reportais mon attention sur la jeune fille. J’avais hâte de voir sa réaction quand – ou si – elle comprenait qu’elle était en face d’une Stigma en fuite, et qu’elle l’avait aidée à fuir ceux qui la cherchaient !



Merci à Lilice pour le vava qui pète les n'oeils *w*

Thank au champi *w*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tadase A. Kazumi

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 18

Carte d'Identité
Âge: 18 Ans
Vie&Relations:
Couleur : DarkCyan

MessageSujet: Re: Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?! [PV Toad]   Jeu 12 Juil - 3:14

Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?!

Kim & Tadase

- Si je te dis que ce sont des scientifiques, la réponse te vient ? Non ? Et si je te dis que je ne suis plus une simple humaine à cause de ces psychopathes, là, la réponse te vient ? Avec ça, tu sais même qui et ce que je suis.

En effet, la réponse lui venait à l’esprit, mais elle était un peu flou. Les humains qui la cherchaient, était au fait des scientifiques et la jeune femme disait ne plus être humaine à cause de ces « psychopathes », donc avec ses réponses un peu brouillés, Tadase pouvait déjà supposer ou même être sûr de ce qu’elle était. Une vie ne ressemblant plus à celle d’un humain, des scientifiques qui sont à vos trousses. Elle ne pouvait être qu’une Stigma, alors elle devait avoir une tonne d’implants dans son corps qui pouvaient la tuer à tout moment, mais alors sous quelle condition. La jeune Dixiis commença à se plongée dans les documents qu’elle stockait, histoire de savoir si elle avait quelque chose qui concernait les Stigmas. Elle posa ses mains sur son casque et passa en mode recherche, une sorte de mini lumière blanche parcourrait ses pupilles. Les documents sur les Stigmas ne devaient surement pas être en masse, car la jeune Dixiis avait du mal à trouver le sujet.

- Ah oui, et je m’appelle Kimberly, mais je préfère Kim. A mon tour de te poser une question : tu es une Androïde, n’est ce pas ?

La lumière blanche s’arrêta parcourir les pupilles de la jeune Dixiis et ses recherches furent suspendues. La supposée Stigma se nommait Kim, sa question était assez simple à répondre, mais sous qu’elle forme fallait-il lui répondre. Tadase passa ses bras derrière sa tête et de façon très simple, elle lui répondit.

"Je suis bien une Androïde, en effet."

L’Androïde reprit automatiquement ses recherches et c’est alors qu’elle tomba soudainement sur un dossier qu’elle n’avait pas du tout remarqué. Un de ses dossiers qu’elle avait stocké, parlait de la Stigma. Elle était donc en fuite, cela n’étonnait pas vraiment la jeune Dixiis, mais toujours est-il que cette même question se posait. Pour qu’elle raison était-elle autant rechercher ? L’Androïde n’allait pas tarder à le savoir, mais elle préférait que la principale concernée lui explique ce qu’elle pouvait savoir rien qu’en continuant ses recherches.

"En entier ça donne Kim Kagan, j’ai enregistré des dossiers te concernant il n’y a pas si longtemps. Tu es en fuite, normal quand on se sert de toi comme un rat de laboratoire, tu es bloqué entre quatre murs et tu n’as qu’une seule envie… Te casser loin de ces cinglés. Qu’as-tu de si important pour qu’ils te poursuivent par milliers ?"

La jeune fille aux cheveux bleus lui avait sortie tout cela de marnière complètement calme, elle n’avait aucune raison de perdre son sang-froid. Quelqu’un soit la réponse que Kim allait sortie, elle ne la dénoncerait pas. Tadase détestait les balances, alors pourquoi en devenir une.




Dernière édition par Tadase A. Kazumi le Sam 27 Oct - 6:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinomoon.forum-canada.net/
Kim Kagan
FUYARDE | Mais fichez-moi la paiiiiiix !
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 27/04/2012
Age : 20

Carte d'Identité
Âge: 19 ans
Vie&Relations:
Couleur : DarkRed

MessageSujet: Re: Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?! [PV Toad]   Mar 17 Juil - 5:31

Cette fille… Tadase, ou Astro, c’était égal, paraissait soudainement bien lointaine. Immédiatement, je me remis sur mes gardes. Etais-ce dû au fait que je lui avais presque dit que j’étais une Stigma ? Allait-elle rappeler les salauds qui étaient partis dans la mauvaise ruelle, ou hurler pour rameuter tout le quartier ? Dans tout les cas possibles et imaginables qui me traversaient l’esprit, je me tenais prête. Si elle faisait le moindre geste… le moindre mouvement brusque… la moindre envie de hurler… ou autre, qui savait ce qui pouvait se passer dans la tête de cette fille ?, j’étais prête à l’action. Instinctivement, mes genoux se plièrent de manière indétectable, mes muscles se tendirent et mes yeux turquoise se fixèrent sur ma proie potentielle. Lorsqu’elle se passa les mains derrière la tête de manière très naturelle, elle ne sut jamais à quel point elle était proche de finir étranglée dans cette jolie serre.

Quand elle répondit qu’elle était bien une Androïde, je ne me détendis pas complètement. Après tout, on était bien plus dangereux que de banals humains, et qui savait ce dont elle était capable ?

"En entier ça donne Kim Kagan, j’ai enregistré des dossiers te concernant il n’y a pas si longtemps. Tu es en fuite, normal quand on se sert de toi comme un rat de laboratoire, tu es bloqué entre quatre murs et tu n’as qu’une seule envie… Te casser loin de ces cinglés. Qu’as-tu de si important pour qu’ils te poursuivent par milliers ?"

Quoi ? Qu’est ce que c’était que ces conneries, encore ? J’avais bien raison : on ne savait jamais de quoi les Androïdes sont capables. C’était quoi, celle-là ? Un ordinateur sur patte ? Ça voulait dire quoi, « enregistré des dossiers me concernant », hein ? J’étais donc plus connue que je n’en avais l’air ! Je ne pus m’empêcher de sourire intérieurement. Même cette fille que je n’avais jamais vue me connaissait, moi ou en tout cas mon dossier. Ils ne pouvaient vraiment pas se passer de moi… Pauvres chous, va.

      - Tu veux vraiment savoir pourquoi ils me cherchent comme ça ? La réponse est pourtant simple ! Tu crois vraiment qu’ils veulent qu’une Stigma se promène dans les rues, pour divulguer chacune de leurs petites conneries illégales ? En plus ils s’étaient fait chier pour m’enlever, me foutre leurs implants qui m’ont bousillés la vie, et ils m’avaient « plutôt réussie » ! Une Stigma dans la nature ? Tu imagine les conséquences que ça pourrait avoir ?


Je ne pus empêcher un sourire amer de se dessiner sur mes lèvres. Au fond, je les comprenais. J’avais réussi à dire tout ça d’un ton calme, même s’il n’y avait pas besoin d’être un génie pour deviner la colère, le mépris et même la haine dans mon ton.

      - A ton tour de répondre à une question.


A ces mots, je sautais vers elle, l’emmena dans un coin plus sombre de la serre, sortis une de mes nombreuses dagues que je cachais un peu partout, me plaçais derrière elle et lui posa le couteau à la gorge. Elle ne me voyait plus, alors je m’autorisai à lui lancer un regard désolé.


      - Vraiment désolée pour ça. Le prends pas personnellement, surtout. T'inquiètes pas, OK ? Mais tu m’intrigues. Comment tu sais toutes ces choses sur moi ? Qu’est ce que tu sais d’autre sur des dossiers me concernant ?


Je n’appuyais pas sur le couteau. Je ne voulais pas lui faire de mal. Pas du tout, même. Mais je savais d’expérience que les gens ont plus tendance à dire la vérité lorsqu’ils se sentent menacés. Ne croyez surtout pas que j’allais lui faire quelque chose, à cette pauvre petite Tadase Astro qui n’avait sans doute rien demandé à personne. Je n’oubliais pas que j’avais une dette envers elle.



Merci à Lilice pour le vava qui pète les n'oeils *w*

Thank au champi *w*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tadase A. Kazumi

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 18

Carte d'Identité
Âge: 18 Ans
Vie&Relations:
Couleur : DarkCyan

MessageSujet: Re: Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?! [PV Toad]   Mer 18 Juil - 2:22

Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?!

Kim & Tadase

Bien que Tadase semblait très calme, celle avec qui elle était ne l'était pas du tout. D'un autre côté, il y avait de quoi, vous avez réussi à éteindre un feu et voilà qu'un deuxième feu s'allume. C'est sûr qu'une personne comme Tadase qui détient plusieurs informations, rien que dans son cerveau et que la personne concernée se retrouve en face d'elle, il y a de quoi se méfier. Bien que la jeune Dixiis ne s'intéressait que très peu à ce genre d'histoire, sa particularité de piratage était sans limite. En répondant à sa question, Kim affirma que les scientifiques voyait mal le fait qu'une Stigma se balade en liberté dans la nature, c'est sûr que quand on fout une tonne d'implants super dangereux dans le corps d'un humain, alors que c'est surement illégales, on a pas envie d'avoir des problèmes. Tadase imaginait bien les conséquences que cela pourrait avoir, pourtant il y avait une chose qu'elle ne comprenait pas, pourquoi des humains se serviraient-ils de leurs congénères pour faire des expériences aussi dangereuses que celle-ci, enfin après l'humain a toujours été un être étrange. Une sorte de sourire amer se dessiner sur les lèvres de Kim, avait-elle peur de quelque chose ? D'un ton assez pris de haine, de mépris, etc, Kim s'adressa de nouveau à Tadase.*

- A ton tour de répondre à une question.

Sur ces paroles suspectes, Kim emmena la jeune Dixiis dans un endroit plus sombre de la serre. Ne voyant presque rien, Tadase se méfiait de ce qu'elle pourrait faire. En entendant le bruit d'une lame, son bras gauche pris automatiquement la forme d'un canon, ce réflexe lui venait à chaque fois qu'elle se sentait menacer. Ce plaçant derrière elle, la jeune femme aux cheveux roux situa la lame de son couteau près de la gorge de Tadase.

- Vraiment désolée pour ça. Le prends pas personnellement, surtout. T'inquiètes pas, OK ? Mais tu m’intrigues. Comment tu sais toutes ces choses sur moi ? Qu’est ce que tu sais d’autre sur des dossiers me concernant ?

Alors, ce n'était que pour cela, Kim ne voulait pas vraiment faire de mal à Tadase, elle voulait juste savoir comment la jeune Dixiis détenait toutes ses informations. Tadase qui avait déjà commencé à charger son canon, annula son chargement et rangea son arme. Elle fit bougea doucement ses mains vers son casque pour ne pas, que Kim pense qu'elle cherche à se défendre et commença à la rechercher. Tout en cherchant, Astro lui répondit à nouveau de manière calme.

"Pour commencer, je peux pirater n'importe quel réseaux pour le stocker directement dans mon disque dur."

Elle commença à plonger dans de nombreux dossiers concernant les Stigmas, Kim était certes assez rare dans son disque dur, mais elle réussi tout même à trouver les suites du premier dossier qu'elle avait enregistré plus tôt dans la journée.

"Tu viens d'une famille aisée, tu as une soeur jumelle portant le nom de Rosalie. Le scientifique qui a fait de toi une Stigma est Lyner Mczaren et d'après ce qu'il dit sur toi, il est totalement hors de question que tu sois en liberté, tu es une bombe à retardement. C'est tout ce que je sais, du moins pour le moment."

La jeune Dixiis arrêta ses recherche et croisa des bras sur sa poitrine en attendant que Kim fasse ou dit quelque chose, elle n'avait pas du tout l'intention de la balancer ou un truc comme ça, elle espère que Kim le comprendrait d'une façon ou d'une autre.




Dernière édition par Tadase A. Kazumi le Sam 27 Oct - 6:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinomoon.forum-canada.net/
Kim Kagan
FUYARDE | Mais fichez-moi la paiiiiiix !
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 27/04/2012
Age : 20

Carte d'Identité
Âge: 19 ans
Vie&Relations:
Couleur : DarkRed

MessageSujet: Re: Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?! [PV Toad]   Lun 3 Sep - 2:58

Ma tension grimpait au fur et a mesure que les secondes passaient sans que la petite Androïde ne disent quoi que ce soit. Je ne voulais pas lui faire de mal. Mais c’était dans mon intérêt de savoir ce qu’elle savait. Elle savait des choses sur moi alors que j’en savais rien sur elle. J’aimais pas ça. Pas du tout, même. Mais le fait qu’elle m’est aidée à échapper à ces psychopathes penchait la balance en sa faveur, il fallait l’avouer. J’observais attentivement tous ses gestes, en particulier quand elle approcha doucement ses mains de son casques. Elle fait seulement des recherches, me rassurais-je mentalement. J’attendis donc, le couteau toujours plaqué contre la gorge de Tadase. Je m’en voulais un peu, mais elle n’avait pas l’air d’avoir peur, alors bon ! Finalement, l’Androïde finit par répondre :

"Tu viens d'une famille aisée, tu as une soeur jumelle portant le nom de Rosalie. Le scientifique qui a fait de toi une Stigma est Lyner Mczaren et d'après ce qu'il dit sur toi, il est totalement hors de question que tu sois en liberté, tu es une bombe à retardement. C'est tout ce que je sais, du moins pour le moment."

Bluffant. Comme elle ne pouvait pas me voir, je ne pus retenir une grimace. Rien que la mention du prénom de ma sœur jumelle me mettait dans tous mes états. Je forçais mon esprit à ne pas ressasser le passé, mais impossible. Tous les jeux que nous faisions ensemble me revenaient en mémoire, chaque fou rire et engueulades remontaient. Si j’avais cru un jour pouvoir surmonter ça, je me berçais bel et bien d’illusion. Et elle parlait sur un ton tellement calme et tellement froid…. que je ne pus m’empêcher de ressentir de la colère envers elle. Elle débitait ma vie comme n’importe lequel de ses « dossiers » ! Ça avait tendance a me rendre dingue. Mais non… il ne valait mieux pas. Surtout ici et maintenant. En plein milieux d’une serre, ce n’était certainement pas la meilleure des solutions. Le deuxième nom qu’elle prononça me fit hérisser le poil. Oublié, ma colère face à l’Androïde. Lyner McZaren allait me le payer. D’une manière ou d’une autre. Et un jour ou l’autre. Ça prendra le temps que ça prendra, mais il comprendra sa douleur. Il paierait pour moi et pour tous les hommes que lui et ses psychopathes d’acolytes ont Stigmatisés ! Je l’avais juré il y a bien longtemps déjà, et je tiendrais parole. Après tout, je n’avais pas pour habitude de faillir à mes engagements…

C’est tout pour le moment ? C’était bien ce qu’elle avait dit ? Etait-elle sérieuse ? Qu’est ce qu’elle insinuait, là ? Sûrement rien, mais mon esprit parano avait tendance a tout interpréter, que ce soit de travers ou non. J’y pouvais rien. Enfin si, mais là n’est pas le sujet. J’étais une bombe à retardement, hein ?`Voilà qui était intéressant. Qu’est ce qu’il voulait dire par là, le p’tit boss ? Que je risquais d’exploser à tout moment ? Non, ça c’était à exclure, je ne risque d’exploser que si j’active ma troisième capacité. J’avais déjà expérimenté, mais bon, j’étais encore vivante, alors bon… même si « vivante » est un bien grand mot. Non, il voulait certainement dire que j’étais dangereuse pour lui et qu’il savait que la vengeance était la seule chose qui me faisait avancer. Après tout, c’était de sa faute s’il m’avait implanté ces bidules qui augmentaient ma colère, hein ! Je regardais Astro qui avait croisé les bras et devait attendre ma réponse.

    - Bien pratique, de savoir tous ces trucs et de les « imprimer » comme ça. Même un peu dangereux en faite de savoir autant de choses sur les autres.


Menace ou pas ? A elle de voir. Moi je me contentais de retenir la colère qui me rongeait de manière à avoir une voix neutre. Haha ! Même un enfant ne s’y laisserait pas tromper.

    - Qu’est ce que tu sous-entends par « c’est tout pour le moment » ? Sans doute rien, mais je ne tiens pas à retomber entre leurs griffes et à ce qu’ils aient à ajouter des choses dans leur dossier me concernant. S’ils ajoutent quelque chose, ce sera que j’aurais tué McZaren !


Mon ton haineux laissait aisément comprendre ce que je pensais de lui. Par sa faute, j’avais tout perdu. Mais bon. Ce qui est fait est fait, comme on dit. J’hésitais un bref instant avant de baisser ma dague et la ranger soigneusement dans une de ses innombrables cachettes. Je lâchai Astro et retourna a pas lent dans l’avenue éclairée, n’attendant pas de voir si elle me suivait. Puis je me tournai vers elle brusquement, une idée me traversant l’esprit. Je ne devais plus avoir l’air d’avoir l’esprit sain, mais je m’en foutais.

    - Mais dis-moi… toi qui sais tellement de choses… en sais-tu plus sur le centre où ils font leurs activités de psychopathe, la Stigmatisation ?


Parce que j’y étais bien, mais ils prenaient bien soin évidemment de bander les yeux de ceux qui n’ont rien à y faire pour garder leur entrée secrète. Moi, ça me serait bien utile pour ma petite vengeance.

    - Ou alors, est-ce que tu sais d’autres choses sur Lyner McZaren ?


Ma mère nous disait souvent « apprends a bien connaitre tes ennemis, c’est toujours utile un jour ou l’autre ».



Merci à Lilice pour le vava qui pète les n'oeils *w*

Thank au champi *w*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tadase A. Kazumi

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 18

Carte d'Identité
Âge: 18 Ans
Vie&Relations:
Couleur : DarkCyan

MessageSujet: Re: Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?! [PV Toad]   Mar 7 Mai - 3:13

Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?!

Kim & Tadase

Oui, Tadase devait tout cela, oui elle lui avait dit tout ce qu’elle savait. Car après tout, ses patrons ne lui avaient pas collé de système de sécurité pour qu’elle se taise et ils auraient dû, mais que voulez-vous. L’humain était si bête par moment, mais bon. Kim, qui se trouvait derrière Tadase avait entendu ce qu’elle voulait entendre et Tadase sentait bien qu’elle devait en être étonnée bien qu’elle ne la voyait pas.

- Bien pratique, de savoir tous ces trucs et de les « imprimer » comme ça. Même un peu dangereux en faite de savoir autant de choses sur les autres.

Elle était en train de la menacer ou elle entendait mal, enfin pourquoi ? D’un autre côté, elle avait raison, c’était pratique et dangereux.

- Qu’est ce que tu sous-entends par « c’est tout pour le moment » ? Sans doute rien, mais je ne tiens pas à retomber entre leurs griffes et à ce qu’ils aient à ajouter des choses dans leur dossier me concernant. S’ils ajoutent quelque chose, ce sera que j’aurais tué McZaren !

"Je te dirai « rien » si ce n’est que je n’ai que cela pour l’instant…"

Elle avait bien dit ce qu’elle savait, mais il y avait bien des chances pour qu’on lui en dise plus, car après tout Tadase était une sorte de stock d’information importante. Regardant son calme, Tadase remarqua que Kim commençait à la lâcher, elle se dirigea vers l’avenue pour X raison. La jeune Dixiis s’avança légèrement, quand elle revint brusquement vers elle. L’expression de son visage changea subitement comme-ci elle avait eu une idée malsaine derrière la tête.

- Mais dis-moi… toi qui sais tellement de choses… en sais-tu plus sur le centre où ils font leurs activités de psychopathe, la Stigmatisation ?

A cette question, Tadase hésita un instant avant de passer en mode recherche. La Sigmatisation…Elle avait surement des informations là-dessus étant donné que sa sœur de cœur Asuna était une Stigma. Les dossiers à ce sujet commencèrent à défiler de plus en plus, quand Kim parla de Lyner, Un dossier verrouiller se présenta subitement devant tous les autres. Posant deux doigts de sa main sur son front, le visage de Tadase avait une expression de contrariété. La jeune Dixiis tentait de forcer le cadenas numérique du dossier, mais en vain, il semblait avoir bien été protégé par le principal concerné. Mais à quel moment avait-il pu faire cela, Tadase ne se souvenait pas l’avoir vu en face à face un jour. A moins que ce soit pendant un de ses modes en veille, dans ces conditions elle ne pouvait pas savoir qui l’approchait ou non. Essayant de pirater le dossier, Tadase déclara à Kim :

"Le dossier a été mis en protection, je tente de le pirater. Ça risque de prendre un peu de temps, mais concernant la Stigmatisation. Je sais juste qu’ils n’ont pas pour habitude de laisser leurs créations filer aussi facilement, ils ne se débarrassent pas des Stigma défectueux, ils les gardent embrigadés."

Elle ne savait que cela et le fait qu’elle cherchait à ouvrit le dossier limiter son mode de recherche, elle ne pouvait pas tout faire en même temps et elle le savait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinomoon.forum-canada.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?! [PV Toad]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ils peuvent pas me lâcher deux minutes ?! [PV Toad]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Port de deux armes / armures / boucliers / frondes etc...
» Z'avez deux minutes ? C'est pour un sondage !
» Bonjour, vous auriez deux minutes pour parler de la Révolution ?
» Moquons nous deux minutes des vampires.
» Adèle - Trois personnes peuvent garder un secret si deux d'entre elles sont mortes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
First Impact :: GreenStone × Cité terrestre :: Place Verte :: La Serre-
Sauter vers: