First Impact

• Welcome in a new world •
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promenons-nous dans les bois... ~ [PV Williams]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yorui Suzuki



Messages : 32
Date d'inscription : 28/04/2012

Carte d'Identité
Âge: 18 ans
Vie&Relations:
Couleur : Indigo

MessageSujet: Promenons-nous dans les bois... ~ [PV Williams]   Dim 10 Juin - 6:41

Yorui marchait en silence dans la forêt. Les feuilles crissaient sous ses pieds et le vent faisait voler ses longs cheveux blancs autour d'elle. Ses ongles, seule partie de son corps apparente qui trahissait que la jeune fille était robotisée, brillaient légèrement aux rayons du soleil qui passaient à travers le feuillage. La forêt était calme, il y régnait un silence apaisant. La Stigma marchait entre les arbres, sans but réel. Elle profitait du calme environnant. Elle avait volontairement choisit des chemins peu fréquentés, dans l'espoir de ne croiser personne. Aujourd'hui, elle n'avait pas envie de provoquer les scientifiques qui la cherchaient. Pas aujourd'hui. Aujourd'hui elle se sentait... nostalgique ? C'est sûrement le mot qui convenait le mieux à son état. Elle repensait à Yasmine et à l'époque où elle n'était pas une Stigma. Cette époque lui manquait. Yasmine lui manquait. Mais elle ne souhaitait pas la retrouver. Surtout pas. Parce qu'elle gardait toujours en elle une grande rancœur envers Yasmine : elle ne lui avait pas pardonner de lui avoir tourner le dos, de n'avoir rien fait pour empêcher les scientifiques de faire ce qu'ils avaient fait de Yorui. Alors Yorui ne savait pas comment elle réagirait si elle revoyait Yasmine après tout ce qui c'était passé. Par contre, elle savait très bien ce qu'elle ferait si elle le retrouvait, lui. Celui à cause de qui tout était arrivé. D'ailleurs, elle ne le cherchait pas pour rien.

Yorui soupira. Il fallait vraiment qu'elle arrête de ressasser le passé, ça ne servait strictement à rien. Elle continuerait à le chercher, mais il fallait quand même qu'elle arrête de penser à Yasmine. Yorui passa à côté d'une maison en ruines. Elle la regarda un moment, pensive, avant de continuer son chemin qui était d'ailleurs, complètement aléatoire. Quand arrivait un croisement, Yorui bifurquait complètement au hasard. Elle mettrait peut être du temps à sortir de la forêt... peut être. A vrai dire elle s'en fichait.

Alors qu'elle s'était arrêtée pour une raison quelconque, elle entendit un bruit derrière elle, comme des pas. La jeune fille se retourna, ses ongles étincelèrent en captant les rayons du soleil. Yorui plissa les yeux, cherchant du regard qui avait fait ce bruit. Qui était là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Williams Blake
STIGMATISEUR | Créateur de Stigmas


Messages : 64
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 20
Localisation : La où il y a du café ! *-*

Carte d'Identité
Âge: 29ans!
Vie&Relations:
Couleur : Black

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois... ~ [PV Williams]   Dim 10 Juin - 10:42

Ah, les vacances avec les collègues... Imaginez que vous êtes au travail, que vous tappez un rapport et qu'un de vos collègues vous tappe sur l'épaule. Vous sursautez, et vous vous retourner pour voir le visage du gars-toujours-content-qui-ne-bosse-jamais-et-qui-en-est-fier-et-qui-en-plus-passe-son-temps-à-vous-ennuyeux. Il vous dit bonjour pendant que vous le foudroyez copieusement de votre regard anti-collègue dérangeant, parce que le collègue en questions ne vois jamais quand il ferait mieux de partir au lieu de rester prêt de vous, et, malgré votre salut froid et sec, trouve le moyen de vous inviter, - ou plutôt forcer - à venir à un week-end loin de chez vous, et prêt de la forêt et du camping entre amis. Car il croit être votre ami.

Et vous vous retrouvez dans son mini-bus, au milieu de gens qui hurle "I love Rock'n'roll" à tue-tête, pensant chanter correctement cette chanson, mais ne faisant que massacrer les vrais paroles et le vrai air, car crier de manière aproximative et fausse des notes et des rythmes que vous connaissez mal abouti toujours à un massacre.

Ce cauchemar effrayant, cet horrible chose que l'on ose pas évoquer dans les bureaux de peur qu'elle se réalise, s'était ce que vivait le pauvre Williams. Peut-être aurait-il du écouter son instant ce matin là, et appeler pour dire qu'il était malade et ne pouvait pas venir, car son instinct l'avait prévenu qu'il allait y avoir un évènement facheux dans sa vie, ce matin-là. Mais, le chercheur avait voulu braver le destin et aller au devant du terrible danger qui allait s'abbatre sur son existence, remplie d'un courage héroïque et d'une volonté inébranlable ! Il avait donc mis sa veste noir et pris sa sacoche, puis il était sortie en vérrouillant la porte de son studio, pour ensuite traverser le centre-ville et arriver à la plage, ou se trouvait le transport secret qui l'avait ammener au laboratoire. Il avait ensuite franchis la porte du laboratoire de sa section héroiquement...

Et la calamité était arrivé, le destin lui avait rit au nez et décidé de balancé son rêve de la nuit dans la réalité, rien que pour pourrir l'existence du chercher au courage héroïque de vivre sa vie.

Mais revenons au conséquence de ce que je viens de vous conter pour la vie de Williams : il était donc dans ce fameux mini-bus et supportait les braillements incessant des collègue, sans son précieux cahier pour l'aider à supporter le voyage. Il avait en effet du s'en séparer pour le glisser dans le coffre du véhicule, ses collègues trouvant qu'il ne s'intéressait pas assez aux dures joies du camping. Si il en avait eu le pouvoir, Williams aurait volontiers expédier ses collègues dans une autres dimensions pour avoir la paix, mais, n'étant pas un Dieu, il ne pouvais certes pas le faire. Et puis, leurs heures n'étaient pas encore venu, ils devaient encore servir avant de partir de l'autre coté.

Deux heures s'écoulèrent avant que le mini-bus ne se garent et que les collègues se taisent enfin, pour descendre sur le terrain de camping. Mais, pas questions de monter la tente,
non : il fallait d'abord faire la marche-ennuyeuse-qui-sers-a-rien de dix kilomètre pour admirer le magnifique panorama alentour, chose dont Will n'avait absolument rien a faire. Il du néanmoins participer à cette randonnée pour "renforcer-les-liens-unissant-les-collègues", sans son cahier, bien sur...

Il ne se souvient plus à quel moment il quitta le sentier pour aller soulager une vessie mise à rude épreuve par le voyage en voiture, mais le chercheur ne retrouva pas ses collègues à ce moment là. Il chercha à revenir vers le vehicule, mais, impossible de le trouver. Une rapide reflexion montrait bien à l'amateur de costume noir qu'il s'était perdu. La chose gachait la journée de Will, qui était déjà bien pourrie.

Il se mit donc à errer au hasard, cherchant sa route ou, un habitant qui pourrait lui indiquer le chemin pour rentrer chez lui. Une heure s'écoula dans un long silence et une longue marche avant qu'il ne voit une silhouette au loin. Heureux de voir enfin un signe de présence humaine et civilisé - du moins, l'espérait-il -, il courut vers la forme qui se précisa au fur et à mesure de son avance. C'était visiblement une jeune femme, au cheveux blanc. Il l'appelat (Ohé Mademoisselle ! si vous voulez les détails ) et regarda la fille se retourné. Son sourire se mua alors en une grimace quand il aperçut les ongles qui ne laissait nul place au doute : s'était un Stigma, et il l'avait lui même mécanisé. Or, tout le monde sais que les Stigmas veulent se venger de leur créateur....

~Cette journée est vraiment pourrie... C'est bien pour ça que je hais les vacances avec mes collègues..~ furent les pensées que Williams émit à l'intention de lui-même tandis qu'il regardait la fille dans les yeux, en espérant que sa mort serait miséricordieuse, puisqu'il était certains que la fille allait lui sauter au visage pour l'étrangler...

[Hrp: Special Winry : Ce rp la est plus long que celui sur LK... C'est pour compenser ! 8D
Et j'espère que vous aprécirez tous le cauchemars de Willaims !]




EDIT BD : La fonction "éditer" existe. De même que la fonction "brouillon". Merci de les utiliser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorui Suzuki



Messages : 32
Date d'inscription : 28/04/2012

Carte d'Identité
Âge: 18 ans
Vie&Relations:
Couleur : Indigo

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois... ~ [PV Williams]   Lun 11 Juin - 7:50

Elle entendit la voix l'appeler. Elle vit les yeux se poser sur ses ongles métalliques. Elle vit les lèvres perdre leur sourire. Elle vit tous les détails du visage qu'elle s'était efforcée d'oublier. Elle entendit la voix qu'elle voulait effacer de sa mémoire. Elle vit la personne dont elle ne voulait surtout pas se rappeler. Mais on ne peut pas oublier une telle personne. C'est le genre de visage qui reste à jamais gravé dans votre esprit. Le genre de voix qui résonne dans votre tête toute votre vie. Le genre de regard qui vous hante encore et encore. Pour des gens ordinaires, la personne en face de Yorui n'avait rien de si spécial. Pour elle, c'était différent. Elle ne pouvait tout simplement pas oublier l'homme en face d'elle. C'était trop lui demander. On ne pouvait pas lui demander d'oublier le premier visage qu'elle avait vu lorsqu'elle s'était réveillée. D'oublier la première voix qu'elle avait entendue à son réveil. D'oublier celui qui lui avait posé ses implants. D'oublier qu'il avait joué avec son corps, sa vie, sa santé mentale. D'oublier qu'il l'avait opérée en sachant très bien que c'était contre son gré. D'oublier que d'une certaine manière, il était complice de son enlèvement. D'oublier que cet homme, en face d'elle, était le scientifique qui l'avait opérée et mécanisée.

Elle fixait l'homme depuis quelques secondes déjà. Elle ne l'avait jamais cherché comme elle le cherchait lui, mais elle s'était quand même renseignée un minimum, juste au cas où... Bon, en fait, elle ne connaissait que son nom. Mais bon, c'était déjà ça. elle fit quelques pas vers lui, lentement, sans pour autant trop s'approcher. Elle le fixait toujours de ses yeux violets, une expression fascinée sur le visage.

- Williams Blake... Quelle étrange coïncidence !

En effet, c'était une pure coïncidence. Yorui n'avait jamais cherché à le retrouver. A quoi bon ? Certes, elle lui en voulait, mais pas autant qu'à lui. Comme beaucoup de Stigma, elle aussi voulait se venger de son créateur, mais elle n'en avait pas fait une priorité. Son créateur... Yorui n'aimait pas cette expression. Cet homme ne l'avait pas créée. Il l'avait détruite.
Elle pencha légèrement la tête de côté, d'un geste enfantin.

- Tu te souviens de moi ? Un petit indice : regarde ce que je suis capable de faire grâce à toi.

D'un geste brusque, Yorui tendit la main sur le côté, visant un arbre à sa gauche. Une chaîne sortit de son corps pour se planter violemment dans le tronc de l'arbre. Elle rabaissa sa main et rétracta la chaîne. C'était un geste purement puéril, mais ça amusait beaucoup Yorui. Néanmoins, elle préférerait ne pas avoir à recommencer, ses chaînes lui posaient des problèmes quand elle les utilisaient trop... Résultat d'une incompétence de son "créateur".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Williams Blake
STIGMATISEUR | Créateur de Stigmas


Messages : 64
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 20
Localisation : La où il y a du café ! *-*

Carte d'Identité
Âge: 29ans!
Vie&Relations:
Couleur : Black

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois... ~ [PV Williams]   Ven 15 Juin - 20:32

Williams palit en voyant la chaine partir et s'enfoncer dans l'arbre le plus proches, bien profondément, en défonçant écorces et bois tendre qui en consituait la chair et en envoyant les morceaux voler dans tout les sens. C'était indeniablement de sa faute si elle pouvait faire cela. Sa faute à lui, toute entière. Il était horriblement coupable, et, si sa mort aurait été libératrice, il l'aurait accepter avec joie... Mais non, il n'avait pas finit de vivre et de renoncer à quoi il travaillait, et ne se laisserait pas mourir ! Si il mourrait, se serait la fin du mouvement anti-scientifique qu'il faisait germer dans les corps des Stigmas, en leur dotant d'arme et de pouvoir puissant, d'implant deffectueux et innofensif... Sa peur de mourir venait de faire place à une forte détermination à ne pas mourir, justement. Il avança vers la gamine qui se trouvait face à lui, de trois pas, et lui déclara, avec un masque de tranquillité
apparant sur le visage:


Yorui... Je me souviens de toi parfaitement, pas besoin de me montrer ces armes dont je t'ai doté... Malgré toi... Un soupir franchit les lèvres du scientifique avant qu'il se remette à parler, de sa voix remplie de confiance, qui n'était qu'apparante.
...je pourrais te les enlever... Te ramener à une vie normale... Si tu me faisais confiance... Je pourrais aussi t'aider à te révolter contre nous... Mais... Comme tu ne me fait pas confiance... Je suppose que tu refuseras mon aide...

Williams n'avait aucune idée de comment sortir vivant de cette situation dans lequel il était fourré jusqu'au cou, mais ce n'était pas pour autant qu'il était prêt à lacher son existence et mourrir calmement... Non, il voulait se battre poura liberté des Stigmas et leurs soins... Pour la mémoite d'Océanne...

[Hrp: désolé, c'est court >.<]
[Re: EDIT: Mes excuses à l'administrateur qui à collé mon post, je pourrais lui expliquer mon problème par mp si il le désire.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorui Suzuki



Messages : 32
Date d'inscription : 28/04/2012

Carte d'Identité
Âge: 18 ans
Vie&Relations:
Couleur : Indigo

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois... ~ [PV Williams]   Mer 20 Juin - 9:04

Elle attendait sa réaction, elle voulait voir comment il réagirait. Elle fut servie. Il fit trois pas en avant vers elle, et lui dit, d'une voix calme :

Yorui... Je me souviens de toi parfaitement, pas besoin de me montrer ces armes dont je t'ai doté... Malgré toi...

Il soupira. Yorui le regardait, sans rien dire. "Malgré toi" avait-il dit. Non, sans blague ? C'est elle qui devrait soupirer. Enfin bref. Voyons ce qu'il avait d'autre à dire.

...je pourrais te les enlever... Te ramener à une vie normale... Si tu me faisais confiance... Je pourrais aussi t'aider à te révolter contre nous... Mais... Comme tu ne me fait pas confiance... Je suppose que tu refuseras mon aide...

Les lui enlever ?! Alors là c'était la meilleure. Comme si elle allait accepter de se faire de nouveau opérer par celui qui l'avait stigmatisée. Comme si elle allait lui faire confiance. Quant à la ramener à une vie normale... Yorui ne pensait pas qu'il mesurait ce qu'il disait. Après tout, il ne savait peut être pas comment avait évolué la vie de Yorui. Mais la ramener à la normale était tout simplement impossible, et pour une bonne raison : il l'avait détruite. Jamais rien ne pourrai effacer ce qui s'était passé juste avant l'enlèvement de Yorui et encore moins après. Par contre... il avait parler de se révolter contre les scientifiques... non pas qu'elle le croyait ou qu'elle lui faisait confiance, loin de là, mais ces paroles l'intriguaient beaucoup. Il est vrai que jusqu'à maintenant, Yorui n'avait fait que jouer avec les nerfs des scientifiques en apparaissant juste sous leur nez et en leur échappant à chaque fois, surtout grâce à la vitesse dont elle était dotée. Mais se rebeller contre les scientifiques... c'était une idée très plaisante aux yeux de Yorui. Elle aimerait beaucoup entendre ce qu'il avait à dire à ce sujet... peut être était-ce mieux de lui parler avant de le tuer finalement... Oui, Yorui allait revoir l'ordre de ses priorités.

C'est marrant... mais je ne te cois pas une seule seconde quand tu dis que tu peux m'enlever mes implants et me ramener à une vie normale... c'est bizarre hein, tu ne trouve pas ?

Elle avait de nouveau pris un air enfantin, souriant à l'homme en face d'elle. C'était plus un constat qu'une question, elle n'attendait pas vraiment de réponse. Elle continua, avec ce même sourire innocent, qui montrait qu'au contraire, elle ne l'était pas du tout.

C'est vrai, je ne te fais pas confiance. Et je ne te le ferais sûrement jamais. Mais je suppose que tu comprend pourquoi non ? Par contre, j'avoue que ton histoire de rébellion contre vous m'intrigue beaucoup...

Yorui disparut alors de la vision de Williams. Comment avait-elle fait ? Elle s'était tout simplement déplacée à sa vitesse de pointe, qu'elle avait acquise justement grâce à l'homme qui était en face d'elle... enfin, qui ne l'était plus vraiment d'ailleurs. Car, elle était arrivée juste derrière Williams presque instantanément du fait de la très courte distance et de sa vitesse. avant qu'il n'est le temps de réagir, elle posa le coude droit sur son épaule droite, sa main droite reposant sur l'épaule gauche de l'homme. Elle posa son menton sur sa main et, inclinant la tête vers lui, toujours le même sourire aux lèvres, elle finit sa phrase. Quand elle parla, elle prit exactement les mêmes intonations que les enfants, bien que sa position montra qu'elle n'était pas sans défense... mais après tout, Williams le savait, il s'en était lui même assuré.

Tu veux bien m'en parler un peu plus, s'il te plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Williams Blake
STIGMATISEUR | Créateur de Stigmas


Messages : 64
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 20
Localisation : La où il y a du café ! *-*

Carte d'Identité
Âge: 29ans!
Vie&Relations:
Couleur : Black

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois... ~ [PV Williams]   Sam 23 Juin - 23:07

Elle était passé dans son dos en une seconde. Comme une arme mortelle. Comme l'arme mortelle qu'il avait conçu. Elle l'imobilisais maintenant, et lui demandais d'une voix enfantine de lui parler de la révolte qu'il avait évoquer. La pression qu'elle exerçait sur lui etait clairement significative : elle avait quelque envie de meurtre sur sa personne. Si elle ne passait pas à l'acte, c'était juste qu'elle voulait en savoir plus... Mais, Williams n'avait pas pour but final de mourrir dans les bras d'une de ses victimes : non : il voulait en finir avec ses pauvres Stigmas qui devait vivre caché, et il allait leur donner les moyens de se rebeller contre leurs créateurs et de vivre au grand jour. Il reprit de sa voix qui restait calme et posé malgré sa position précaire, car il restait assez sur de lui :

Je veux bien vous parler de mon projet et de mes plans pour vous permettre de menez une révolte, mais pas si j'ai une menace de mort dans mon dos... Je préfèrerais que tu aille t'asseoir devant moi, parce que c'est comme ça que l'on discute avec les gens, normalement, et pas en leur collant une lame dans le cou...

Il ponctua ses propos d'un soupir énorme, et décida d'attendre que la Stigma se décolle de lui et aille s'asseoir. Il n'avait aucune intention de fuir : il voulait sauver les Stigma et leur donnee les droits des autres gens, alors, si il fuyait, il ne vaudrait pas mieux que les autres scientifique qui se permettait de leur faire du mal.

Tout en songeant à ses multiples péché envers les êtres qu'il avait stigmatisé, à une autre époque, il se mit à palper sa poche, à la recherche d'un papier et d'un stylo, pour pouvoir confier ses notes sur la suite de ses idées pour améliorer le sort des Stigmas au papier. Il ne pouvait guère se permettre d'autre mouvements avec la fille qui le maintenait dans le dos...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorui Suzuki



Messages : 32
Date d'inscription : 28/04/2012

Carte d'Identité
Âge: 18 ans
Vie&Relations:
Couleur : Indigo

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois... ~ [PV Williams]   Dim 24 Juin - 1:00

Je veux bien vous parler de mon projet et de mes plans pour vous permettre de menez une révolte, mais pas si j'ai une menace de mort dans mon dos... Je préfèrerais que tu aille t'asseoir devant moi, parce que c'est comme ça que l'on discute avec les gens, normalement, et pas en leur collant une lame dans le cou...

Mmh, c'était compréhensible. A sa place, Yorui aurai fait à peut près la même chose. Mais bon, ça l'amusait tellement de lui faire savoir que même si elle voulait lui parler, il n'en était pas moins en danger. Elle sourit.

Où vois-tu une lame ? Je n'ai aucune arme sur moi, à part bien sûr celles dont je ne peux me défaire...

Elle parlait bien évidemment de ses implants. Mais ça, tout le monde l'avait compris. Malgré ses paroles, elle s'écarta du scientifique et revint devant lui. Néanmoins, elle ne s'assit pas, juste histoire de lui montrer qu'elle était tout sauf docile... encore un geste complètement puéril et inutile. Mais enfin bon.
Elle n'avait pas peur que William s'enfuit : tout d'abord, elle doutait fortement qu'il le fasse. Et puis de toute façon, elle le rattraperai bien vite s'il le tenait quand même. Mais elle pensait que ce n'était pas dans la nature ou le caractère de l'homme en face d'elle, de s'enfuir. Elle afficha son éternel sourire enfantin dont elle avait le secret et dit au scientifique :

Je t'écoute

Ainsi, elle attendait la suite, que Williams Blake veuille bien lui donner des détails ou non, en se disant que si ce qu'il allait lui dire était intéressant, elle ne le tuerai peut être pas, finalement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Williams Blake
STIGMATISEUR | Créateur de Stigmas


Messages : 64
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 20
Localisation : La où il y a du café ! *-*

Carte d'Identité
Âge: 29ans!
Vie&Relations:
Couleur : Black

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois... ~ [PV Williams]   Lun 25 Juin - 1:09

Williams regardait l'adolescente en face de lui, déterminant ce qu'il devait dire ou pas, ce qu'il pouvait annoncer sans risque sur lui ou les autres, ce qu'il devait faire ou pas, bref, ce qui était important ou non. Un ou deux minutes passa, remplit d'un silence tendu et lourds, prémisse de lourdes déclaration et aveux de la part de Williams. Il reprit, d'une douce voix grave, ses yeux sombre reflétant sa tristesse, à raconter ce qui justifiait son envie de libérer les Stigmas. Ses yeux se perdirent dans le vague tandis qu'il commença le récit:

Je... et bien, pour commencer, il faudrait peut-être que je te donne mes raisons... tout à démarrer pour moi par une rencontre avec une femme... Un Stigma... Elle était si...

Un silence, tandis que le scientifique se remémorait la femme qu'il avait aimée plus que tout autre être sur Terre. puis, la voix grave de celui qui comptait reprit

Je suis tombé amoureux, malgré ce que je lui avais fait..; Au début, elle me détestait, comme toi... Et puis, on a appris à e connaitre... Je vivais dans sa cellule quand je n'étais pas au boulot, mes collègues me traitait de fou, se moquait de moi, en disant que je n'aimais cette femme que comme on aime un objet, une voiture... C'était faux, je l'adorais, j'aurais vendu mon âme au diable si elle me l'avait demander... Et puis...

Sa voix se brisa soudain, et le scientifique mit plusieurs seconde avant de reprendre son récit, le récit de la mort de celle qu'il avait aimé. Il hésitait, sa voix tremblait, ses mains également, ses yeux était humides et des larmes coulait sur ses joues, mais cela ne l’empêcha pas de continuer à raconter à la demoiselle qui se trouvait devant lui la fin de l'histoire de sa bien aimé. Une fois le terrible récit terminée, Williams essuya ses yeux humides de la tristesse qu'il ressentait, et regarda la jeune Stigma qui était devant lui, toute la sincérité que son corps renfermait, tout son désir d'aider les Stigmas avait été mis dans son récit.

Je.. je m'excuse pour t-ton état... C'est m-ma faute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorui Suzuki



Messages : 32
Date d'inscription : 28/04/2012

Carte d'Identité
Âge: 18 ans
Vie&Relations:
Couleur : Indigo

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois... ~ [PV Williams]   Mar 26 Juin - 8:46

Au début, Yorui l'écoutait en restant debout devant lui. A la base, elle avait décidé que quoi qu'il lui racontât, elle ne croirait ce qu'il lui disait que s'il le prouvait. Et d'ailleurs, les premières phrases du récit ne firent que renforcer cette idée. Mais au fur et à mesure qu'il parlait, Yorui ne pouvait s'empêcher de penser qu'il disait la vérité. Elle l'écouta en silence. En principe, si la Stigma avait vu un scientifique être dans le même état que l'était en ce moment Williams, elle aurait rit, elle se serait moqué de lui. Normal, venant de quelqu'un qui les haïssait. Mais là, elle connaissait l'histoire du scientifique puisqu'il était en ce moment même en train de la lui raconter. Alors elle se taisait. Elle se taisait parce que, certes elle n'avait pas vécu la même chose, mais elle avait elle aussi perdu un être cher, même si les circonstances n'étaient pas les mêmes. Alors elle comprenait au moins un peu ce que ressentait l'homme en face d'elle, bien que leurs pertes ne soient pas de même nature. Elle avait perdu sa seule et unique amie, il avait perdu celle qu'il aimait. Mais bien sur, jamais, jamais elle n’avouerait pourquoi elle écoutait en silence, sans faire aucune remarque. Elle s'assit sur un rocher et l'écouta jusqu'au bout. Quand il eut fini, elle planta ses yeux violets dans le regard du scientifique, et dit d'une voix parfaitement neutre.

Oui, c'est de ta faute. Sache que je ne te pardonne pas, et que je ne te pardonnerai jamais. Mais je suis prête à vous aider, toi et tout ceux qui te suivent. Ne va surtout pas croire que je t'apprécie : je te déteste, et je te détesterai probablement toujours. Je fais ça pour les Stigmas, que se soit bien clair

Elle comprenait ce qui motivait le scientifique. ça l'énervait profondément que se soit lui qui lui parle de cette rébellion, lui qui soit à son origine et surtout, ça l'énervait profondément qu'elle l'écoute et qu'elle comprenne. Elle qui voulait le tuer il y a quelques instants ! Mais, ne vous méprenez pas, elle n'avait pas renoncer à sa vengeance, un jour, elle l'aurait. Mais ce jour n'était pas encore venu.

Dis moi juste ce que je peux faire par rapport à cette rébellion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Williams Blake
STIGMATISEUR | Créateur de Stigmas


Messages : 64
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 20
Localisation : La où il y a du café ! *-*

Carte d'Identité
Âge: 29ans!
Vie&Relations:
Couleur : Black

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois... ~ [PV Williams]   Sam 30 Juin - 8:41

Vous ne pouvez pas faire grand chose pour le moment, à part informer les autres Stigmas et les préparer à cet évènement. Informez les que la liberté est pour bientôt... Et ce sera déjà beaucoup.

Ses mots était jeté de manière claire et nette par le scientifique à la Stigma : mais rien de méchant se cachait derrière ses mots, non, le projet de révolte n'était juste pas assez dévelloper pour que quelqu'un puisse commencer à la mener. Et, de tout les Stigmas qu'il avait créé, il pensait que Yorui ne sera pas la mieux pour porter le poids du commandement sur ses épaules. Mais il pensait pouvoir lui confier la tache de difuser la rumeur au sein des Stigmas...

Au fait, j'ai un maigre reconfort a t'aporter... Ton implant est inéficace, tu ne risque rien avec lui sous la peau... Il est de ma création, et j'ai desactivé toute ses fonctions... Comme ça, vous pouviez vous échapper... Du centre de traitement...

Au souvenir du centre en question, Williams eut un haut le coeur accompagné d'une forte envie de vomir. Tout les mauvais traitement que les gérants avait fait aux Stigmas lui revenait en mémoire, et il en éprouvait une forte nausée... Personne ne devait subir ça... Ses jambes se dérobèrent et il chuta a geniux devant la gamine, ecrasé par les souvenirs du lieu. Des étoiles dansait devant ses yeux, mais il n'arrivait pas à se dépétrer de ses visions horrible du devenir des Stigmas. dans le centre...

[Hrp: C'est court... .__.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorui Suzuki



Messages : 32
Date d'inscription : 28/04/2012

Carte d'Identité
Âge: 18 ans
Vie&Relations:
Couleur : Indigo

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois... ~ [PV Williams]   Sam 7 Juil - 4:35

En entendant les mots du scientifiques, Yorui ressentit comme un poids en moins peser sur elle. Bien sûr, encore une fois elle ne l'admettrai certainement pas. Mais elle voulait être bien sur d'avoir compris ce que ça voulait dire. Aussi, elle demanda, d'une voix qu'elle s'efforça d'être parfaitement neutre.

Donc... je ne risque pas d'exploser ?

Mais Yorui n'eut pas sa réponse : le scientifique s'était écroulé à ses pieds, sans doute à cause de mauvais souvenirs. Bon, là soyons honnête : Yorui ne savait pas trop ce qu'elle était censée faire. Elle n'allait pas aider le scientifique, ça c'était clair. Elle se l'interdisait. Il était hors de question pour elle qu'elle s'abaisse à aider cet homme, elle était beaucoup trop fière pour ça. En même temps, ça la gênait de le voir à genoux devant elle. Si c'était elle qui l'avait mis à genoux, là bien sûr, ça ne l'aurai pas du tout gênée, elle l'aurai enfoncé encore plus, elle en aurai profité au maximum. Mais là, ce n'était pas à cause d'elle qu'il était ainsi - et, avouons le, elle le regrettait - mais à cause de... elle ne savait pas trop en fait. Mais elle supposait que c'était par rapport à son passé qu'il lui avait d'ailleurs raconté. bref. Tout ça pour dire que notre Stigma ne savait pas trop quoi faire. Finalement, elle opta pour une situation... d'entre deux.

Aller, relève toi, tu va réussir à me faire pitié sinon...

Dit elle en détournant la tête. Elle n'avait pas dit ça méchamment, il n'y avait aucune agressivité dans sa voix. Il y avait seulement... disons une indifférence feinte. Que ça se voit ou non que cette indifférence était feinte, ça Yorui ne pouvait le juger. Finalement, elle se leva et fit quelques pas, passant à côté du scientifique, sans le regarder. Elle s'arrêta à deux mètres de lui, et sans se retourner, elle lui lança :

Si je ne t'ai pas tué aujourd'hui, c'est qu'il y a une bonne raison. Mais un jour je te tuerai, je me vengerai. Ne l'oublie pas.

Et sur ces mots, la stigma avança parmi les arbres, s'enfonçant dans la forêt, laissant le scientifique.


( j'ai clos le rp, mais je peux refaire si tu veux, dis moi si ça te plaît pas ' ' )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Williams Blake
STIGMATISEUR | Créateur de Stigmas


Messages : 64
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 20
Localisation : La où il y a du café ! *-*

Carte d'Identité
Âge: 29ans!
Vie&Relations:
Couleur : Black

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois... ~ [PV Williams]   Mer 11 Juil - 8:26

Williams resta étendu au sol longtemps après le départ de la Stigma. Il avait frôlé la mort de prêt, à nouveau, dirait certaine personne, mais bon... Son coeur battait à cent à l'heure et une goutte de sueur perla de son front. Il venait de gagner sa survie, à nouveau. Mais pour encore combien de temps ? En effet, il se sentait de plus en plus cernés par ses collègues. Ceux-ci avait il découvert ce que Williams manigançait ? Il avait des risque de finir Stigmatisé avant que son projet n'éclose, et, dans ce cas, il ne donnait pas cher de sa peau. Mais, depuis quand il se souciait de ce genre de détail ? C'est ainsi que le chercheur se releva du sol inconfortable et se remit à chercher ses collègues, sa dernière pensée étant que ses congés entre collègues semblait plus fructueux qu'il ne l'avait pensé...

[HRP: Court, court, mais bon, ce n'est qu'une conclusion, non ? Et ça me va, Yorui x) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois... ~ [PV Williams]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenons-nous dans les bois... ~ [PV Williams]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ♫
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
First Impact :: GreenStone × Cité terrestre :: Forêt d'Émeraude-
Sauter vers: